16 septembre 2007

16

Bon, alors jusque là, moi j'me disais: "nan mais attendez, le régime, trop facile! finger in the nose! c'est les nazes qui y arrivent pas!" Ben pfff... Non, parce que ça, c'était sans penser que la bouffe me sert (encore) de réconfort. Certains, lorsqu'ils ont le moral dans les chaussettes, se laissent mourir et ne mangent plus. Moi, je mange une tablette de chocolat.

Alors quand j'ai appris que ma copine chérie partait s'enterrer dans une ville de province qui a l'air aussi attirante qu'une salle de concert avec Hervé Villard; quand j'ai compris que le poste dans un lycée où je n'aurais pas à supporter ma responsable me passait sous le nez; quand je me suis rendu compte que le gars évoqué dans la 1ère note me manquait, tout cela, la même semaine, et ben j'ai mangé du chocolat, du gâteau à l'ananas et du blanc-manger. (pas tout en même temps hein, je ne suis pas boulimique.)

Bien entendu, des choses sucrées. Quand je ne vais pas bien, je ne vais pas me consoler avec du canard à l'orange ou une bonne tranche de jambon. Plus c'est sucré et mieux c'est. Encore que...

Le positif dans cette histoire de régime, c'est que m'étant habituée à ne plus manger sucré du tout, et ben je suis plus vite écoeurée du sucre contenu dans le chocolat ou le gâteau à l'ananas, donc, j'en mange moins.

J'ai vérifié sur la balance (qui a décidé de ne plus déconner), j'ai pas pris un gramme de ces écarts.

Posté par korsbar à 21:57 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur 16

    Ce que je vais dire est peut-être complètement con, et pas du tout encourageant pour quelqu'un qui fait un régime, mais je le dis quand même

    Tu sais, c'st vachement plus sain à mes yeux quelqu'un qui mange pour se réconforter que quelqu'un qui arrête de manger parce que ça ne va pas. J'ai fait les deux. Et je peux te dire que dans ma tête, quand j'ai arrêté de manger, c'est que je n'allais vraiment pas bien. Alors que quand je m'enfilais des pots de nutella, c'est que ce n'était pas la forme, mais rien de comparable. En même temps, tout le monde est différent, alors je vais arrêter de croire que tu fonctionnes comme moi

    Posté par MademoiselleCoco, 17 septembre 2007 à 10:16 | | Répondre
  • Hum, je pense surtout qu'il faudrait réussir à gérer ses émotions sans compenser par la bouffe en fait... c'est toujours ça le problème, trouver un équilibre... enfin je crois que quand j'ai été très mal dans ma vie (ca fait comme si j'avais une vie de la longueur de la tour eiffel) c'est vrai que je n'avais pas envie de manger, alors t'as peut-etre raison! Merci miss Coco

    Posté par korsbar, 17 septembre 2007 à 21:43 | | Répondre
  • Je crois que ce qu'il faut, c'est :

    - réussir à se réconforter avec deux barres et pas deux tablettes de chocolat.

    - ne plus avoir besoin d'être réconfortée en écartant les sources de chagrinerie.

    Ca, c'est équilibré non ?

    Posté par MademoiselleCoco, 18 septembre 2007 à 17:28 | | Répondre
  • ah ben ca, ca serait l'idéal en effet!

    Posté par korsbar, 19 septembre 2007 à 12:43 | | Répondre
Nouveau commentaire